Esprit Santé

Cette pratique est utilisée par de nombreuses femmes … pourtant elle double les possibilités d’être victime d’un cancer des ovaires !

Une tumeur de l’ovaire est difficile à détecter dès son début puisque celle-ci ne montre aucun signe de sa présence, et quand elle apparait, la tumeur est bien souvent a un stade avancé.

D’après une étude réalisée en 2014 sur 154 femmes, celles qui avaient utilisé les douches vaginales une année auparavant auraient doublé leur risque de contracter un cancer des ovaires.

Clarice Veinberg de l’Institut de recherche en santé environnementale de la Caroline du Sud affirme que ce n’est que récemment que le lien entre les douches vaginales et le cancer des ovaires a été établi. Elle ajoute que le recours à la douce vaginale n’est absolument pas nécessaire, puisque cet organe se nettoie de par lui-même à l’intérieur.

Par ailleurs, il y aurait de nombreuses femmes âgées de 15 à 44 ans qui aurait recours à cette mauvaise méthode.

L’idéal pour laver les parties intimes sera d’utiliser de l’eau chaude accompagnée d’un savon au pH neutre et non pas parfumé.

Il est important de diffuser ce message aux dames qui vous sont proches afin d’écarter le danger.

A propos de l'autheur

Esprit & Santé

Esprit & Santé