Esprit Mode Santé

Chaussures : Quel talon est fait pour moi ?

LifeandS
Redigé par LifeandS

Habituée aux ballerines aussi mignonnes que confortables, vous lorgnez pourtant sur ces superbes stilettos. Vous hésitez, ils sont si beaux…mais comment marcher avec ? Si vous saviez, il existe une multitude de talons, vous n’êtes pas obligée de passer d’un extrême à l’autre.

Le talon plat

Oui vous avez bien lu. Le talon plat existe ! Il se situe sur certaines ballerines et sandales afin d’éviter que la semelle frotte contre le sol. Bien que très discret, il n’en demeure pas moins efficace, puisqu’il nous évite de glisser sur le sol et éventuellement de nous afficher devant l’ensemble des gens présents.

Le Kitten Heel

Le kitten quoi ? En effet, son nom n’est pas commun et pourtant, vous le croisez plus souvent que vous ne le pensez. Il mesure entre 3,5 cm et 5 cm et fait donc partie de la catégorie des petits talons. Excellente alternative aux talons hauts, on le conseille notamment à celles qui commencent à apprivoiser les talons. Très en vogue dans les années 50, il a fait son grand retour l’année dernière. Le plus ? Il vous permet de rester féminine sans avoir mal aux pieds à la fin de la journée.

Les compensées

Ah les compensées, comme on les aime ! On trouve des modèles plus ou moins hauts selon notre humeur. D’abord considérées comme les chaussures de l’été, on les retrouve plus habillées. Les couturiers en ont fait un véritable accessoire de mode, une pièce incontournable de notre dressing. Surpiquées de bijoux, de dentelle, dotées d’un talon en bois, en liège…On ne jure (presque) que par elles. Leur plus ? Leur talon s’adapte à toutes les occasions et nous confère une stabilité sereine. Elles se déclinent en baskets, en bottes et en nu-pieds pour l’automne.

Les sandales corset

En voilà un nom barbare ! Mais quand on les regarde, on comprend mieux. Perché sur un haut talon (digne d’un stiletto), l’avant de la chaussure est composé de plusieurs lanières reliées par des lacets. Leur fonctionnement est le même que celui d’un corset. On les porte soit avec une robe de soirée, soit avec un jean boyfriend pour casser leur effet trop strict. Ces chaussures exigent une grande maîtrise des talons hauts et une bonne dose d’assurance. Elles vous confèrent à coup sûr une allure sexy et décidée.

Les plateformes

Ou chaussures à plateaux. Bénies soient-elles ! Lorsqu’on veut avoir la démarche de Gisele Bündchen sans risquer de se fouler la cheville, on opte pour les plateformes. A l’avant de la chaussure (sous la plante du pied), se situe un plateau de plusieurs centimètres d’épaisseur. Son rôle est « d’adoucir » la hauteur du talon. Plateforme = stabilité + féminité.

Le talon arty

Un vent d’originalité souffle sur vos chaussures. On y retrouve des cônes glacés, des formes géométriques défiants la loi de la gravité, des licornes….Pas toujours très confortables, on les achète davantage pour leur aspect oeuvre d’art, leurs couleurs et leur exubérance. Toutefois, certaines oseront franchir le cap, et les sortir du placard pour le plus grand bonheur (ou pas) de nos yeux.

Le talon droit

Le talon droit ou carré, est sans doute le plus confortable et le plus pratique. Il peut être bas ou haut. On le rencontre aussi bien sur des bottes que sur des sandales ou des escarpins. Il est plus que stable, avec lui, aucun risque de tomber. Il n’a rien à envier à son voisin le talon aiguille, car lui aussi nous assure une démarche déterminée et féminine. Ces dernières années, on l’a vu en plexiglas, en métal, en dentelle. Le carré, c’est définitivement stylé.

Le talon conique

Ces talons sont évasés en haut et se raccourcissent en bas. Ils n’en demeurent pas moins stables et confortables. On les appelle quelquefois des trotteurs car lorsqu’ils ne mesurent que quelques centimètres, on peut les porter toute la journée sans voir nos piedsmeurtris.On apprécie leur forme peu conventionnelle qui apporte une petite touche d’originalité sur des chaussures trop basiques.

Le talon aiguille

Très fin, aussi affûté qu’un pic de glace, on vous présente le talon aiguille. Considéré par certaines comme le summum de la féminité, il ne convient pourtant pas à tout le monde. Il est réputé pour affiner la silhouette et garantir une démarche de mannequin. Cependant, sa cambrure très prononcée peut provoquer des douleurs dorsales et plantaires (hum…il perd de son glamour tout d’un coup). A partir de 10 cm, on parle de stilettos.

La mule

La mule est également connue sous le nom de sabot. On y enfile notre pied comme dans un chausson. Notre talon est à l’air libre, retenu par aucune sangle. On peut la porter façon année 70, fourrée à l’intérieur, couleur camel et talon haut, ou façon chic recouverte de daim, cuir verni, tissu imprimé…

Le découpé

Comme c’est le cas pour la mule ci-dessus, notre talon reste nu. En revanche,ici, il est maintenu à l’aide d’une bride. Le découpé appartient aussi bien à des chaussures ouvertes que fermées. L’avantage du bout ouvert, c’est qu’en été, on peut mettre en avant notre magnifique pédicure. Le découpé ou cut-out matche aussi bien avec une robe de soirée qu’avec un combo jean + t-shirt basique.

A propos de l'autheur

LifeandS

LifeandS