Esprit Santé

Je ne savais pas que du poil au menton était un symptôme de ÇA! Tout le monde doit le savoir…

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une condition médicale qui peut toucher jusqu’à 20% de la population de femmes. Cette condition apporte bien des difficultés aux femmes, cet article la démystifiera.

Qu’est-ce que le SOPK?

Le syndrome des ovaires polykystiques est une condition endocrinienne causée par des taux élevés d’androgènes, ou d’hormones mâles, chez les femmes.

Il peut être causé par des facteurs génétiques ou de l’environnement et ses symptômes et effets sur la santé le rendent parfois difficile à diagnostiquer.

Les recherches le relient toutefois à l’insuline, ainsi qu’à des femmes avec de plus hauts taux d’insuline que la normale. Le SOPK affecte de 2 à 20 pour cent des femmes entre 18 et 44 ans, selon les symptômes qui le définissent.

Il est aussi un risque relié au diabète, aux maladies cardiaques, à la haute pression sanguine, à l’apnée du sommeil et quelques cancers.

Les symptômes du SOPK

1. La difficulté à concevoir

Le SOPK est la première cause d’infertilité chez les femmes, empêchant la production régulière d’ovules, et parfois l’empêchant totalement.
Manquant d’hormones, les follicules n’arrivent pas à relâcher les ovules qui eux, demeurent dans l’ovaire. Les femmes atteintes du SOPK peuvent devenir enceintes, mais auront besoin de suivre des traitements de fertilité et prendre davantage de précautions.

2. Menstruations irrégulières

Le symptôme le plus commun du SOPK et lié aux hormones mâles est

l’irrégularité menstruelle. Chez certaines personnes, ces hormones peuvent causer des règles plus longues et plus intenses, souvent accompagnées de douleurs.

3. L’abondance de pilosité

Une pilosité accrue sur le visage, la poitrine, le dos, les doigts et les orteils est l’un des symptômes du SOPK, causé par la plus grande présence d’hormones mâles dans le corps.

A propos de l'autheur

Esprit & Santé

Esprit & Santé