Amour Esprit

Le sexe peut guérir une grande partie de nos « maux »

Le sexe nous aide à nous sentir mieux avec nous-même puisque pendant l’acte, nous libérons des endorphines et d’autres substances qui favorisent notre bien-être aussi bien physique que psychologique.

Le sexe, cette pratique naturelle qui a été réprimée et ignorée pendant des siècles, peut pourtant guérir une grande partie de nos « maux ».

De fait, aujourd’hui, la société a toujours cette idée du sexe comme de quelque chose qu’il faudrait cacher et dont il faudrait avoir honte.

Pourtant, grâce aux recherches scientifiques, nous savons de source sûre qu‘avoir des relations sexuelles nous fait du bien à tous les niveaux.

  • Il atténue l’anxiété et les autres états de moral négatifs.
  • Il diminue les insomnies.
  • Il améliore notre auto-estime.
  • Il renforce notre système immunitaire et cardiovasculaire.
  • Il accélère notre métabolisme.
  • Il augmente notre espérance de vie.

Les constellations chimiques du bien-être, question de sexe

La cascade de substances chimiques qui se précipitent dans notre corps quand nous avons des relations sexuelles régulières nous apporte de multiples bienfaits qui sont autant de raisons de pratiquer le sexe.

Voyons-en quelques uns :

  • Le sexe est un reconstituant esthétique qui favorise la libération d’hormones qui nous aide à être plus beaux/belles.

Nos cheveux, notre peau et notre regard sont plus brillants grâce aux œstrogènes, à la testostérone et à la synthèse du collagène produit en conséquence de l’activité sexuelle.

  • Il est plus efficace que les crèmes anti-âge : la sécrétion d’hormones comme la déhydroépiandrostérone (DHEA) favorise la longévité.
  • La prolactine est un relaxant naturel qui explose après l’orgasme provoqué par le contact sexuel. Cette substance, de plus, nous permet de mieux sentir.
  • Le cœur aussi adore le sexe, car son effet protecteur est similaire à celui des exercices réguliers. Au moment du coït, les battements de cœur augmentent leur fréquence.
  • Cela favorise aussi le bon travail métabolique de notre corps ainsi que la tonification des zones impliquées, notamment la zone pelvienne

Les contractions du vagin et les spasmes du sphincter anal et urétral renforcent nos muscles et notre contrôle sur eux.

  • Le sexe fonctionne aussi comme un puissant analgésique, car il soulage les gênes physiques grâce à la libération d’endorphines et de corticostéroïdes. Ces substances ont un effet sédatif sur les terminaisons nerveuses.
  • L’ocytocine a des effets anti-stress et réduit la tension artérielle et le rythme cardiaque.

En plus des bienfaits déjà mentionnées, il faut savoir que le sexe a de nombreux bienfaits au niveau mental sans aucun effets secondaires.

Ainsi, le conseil que donnait Platon, à savoir « éviter le sexe avant une compétition », ne serait pas valable.

A propos de l'autheur

Stéphane FORESTER

Stéphane FORESTER