Amour Esprit Forme Santé

Le Top 7 des maladies que l’amour peut guérir

L’AMOUR EST UN ANTI-MIGRAINEUX PUISSANT

Contrairement à ce que pensent les personnes sujettes à la migraine, faire l’amour soulage des maux de tête. Son efficacité serait plus importante que beaucoup d’anti-douleurs.

C’est grâce à la sécrétion d’ocytocine, une hormone qui augmente le niveau d’endorphines que le système nerveux se voit appaiser. Il suffit d’essayer, après un petit câlin, on se rend vite compte que le mal de tête n’est plus qu’un mauvais souvenir.

 

L’AMOUR PRÉSERVE DE L’INCONTINENCE

Cette maladie handicapante qui touche plus les femmes que les hommes a plusieurs origines. Quand elle est dû aux accouchements succesifs ou du surpoids, le fait de faire l’amour plusieurs fois par semaine est un exercice de rééducation idéal. En effet, en  faisant l’amour régulièrement, les femmes  tonifient leurs muscles du périnée, ce qui les protège de l’incontinence. Il n’y a pas d’âge pour s’entraîner. N’attendez pas de voir les premiers signes de faiblesse de votre plancher plevien pour vous entrainer !

 

L’AMOUR COMBAT L’INSOMNIE

La sensation de bien-être dans laquelle on se trouve, après un orgasme facilite l’endormissement. Le corps est plus détendu et l’effort fourni demande du repos. Ce ne sont pas les hommes qui nous diront le contraire. Un homme sur trois s’endormirait juste après avoir fait l’amour.

Les toxines libérées ont un effet tranquillisant sur le corps et l’esprit. Les soucis et les douleurs corporels sont ainsi apaisés, ce qui prévient tout risque d’insomnie.

permettrait de prévenir et même de guerir certaines maladies. Pourquoi chercher des remèdes les plus exotiquesou très coûteux quand l’on sait que l’amour protège et soulage de plusieurs maux.

Après avoir lu tous les bienfaits de l’acte sexuel, vous n’hésiterez plus à solliciter votre partenaire plus que de raison.

 

L’AMOUR PRÉVIENT LE CANCER DE LA PROSTATE

Faire l’amour pourrait bien être l’arme fatale contre le fléau du cancer de la prostate. Bien qu’aujourd’hui, cette maladie se détecte et se soigne plutôt bien, si on pouvait l’éviter, ça serait quand même mieux, n’est-ce pas !

Cela pourrait vous intéresser

Parce que prévenir vaut mieux que guérir, voici comment protéger la gente masculine de cette maladie : un homme qui éjaculerait minimum 5 fois semaine diminue le risque de se voir atteint par ce mal.

A propos de l'autheur

Stéphane FORESTER

Stéphane FORESTER