Esprit Santé

Un mauvais patron peut rendre les employés malades

Comment gérer le stress face à un manager tyrannique ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’on ne peut pas changer son manager mais on peut dans la mesure du possible, réagir autrement face à ses comportements afin de se protéger.

Chantal Vander Vorst, coach et auteure du Mangement toxique, explique qu’il existe plusieurs types de patrons qui, somme toute, sont tous antipathiques, intolérants, stressants ou encore harceleurs.

Le patron despote

C’est le tyrannique par excellence qui cherche à humilier et à déstabiliser son employé en générant chez lui une perpétuelle anxiété.

Selon la coach, il est conseillé d’éviter le rapport de force ou un débat d’opinion. Le plus important est de garder une stabilité émotionnelle en toute circonstance.

Le patron de type mission impossible

Souvent désorganisé, il confie à ses employés  plusieurs tâches à la fois, on ressent souvent de l’injustice face à lui.

Dans ce cas, le plus judicieux est de remplir une description de poste qui définit les vraies tâches du poste et de la notifier par écrit.

Le patron hyper investi

Devant ce type de patron, on ressent de l’entrain puis la fatigue et la méfiance.

A cet effet, il est souhaitable de rester focalisé sur ses objectifs, de rester ouvert à ses idées tout en lui posant des questions concrètes comme par exemple, les moyens et les délais de concrétisation d’un projet.

Le patron hyper efficace

Ce dernier aime se surpasser, exige l’efficacité et face à lui on se sent incompétent et diminué.

Devant ce genre de patron, il faut instaurer une relation humaine et expliquer son malaise. Proposez-lui votre méthode de travail qui repose sur la qualité et non la quantité et montrez-lui que vous maitrisez ce que vous faites.

Le patron antipathique

Il donne l’impression qu’il n’aime personne, colérique et a souvent des préjugés.

Le plus important est de ne pas prendre ses agressions au premier degré. S’il est emporté par la colère et forcément, il aimerait avoir raison, évitez le rapport de force et restez précis et factuel sans parler de vos émotions. Repérez les choses qu’il n’aime pas et ne les provoquez plus.

A propos de l'autheur

Esprit & Santé

Esprit & Santé