Amour Esprit

Voici combien de fois, les couples heureux font l’amour d’après la science

Une fois, deux fois ou chaque jour de la semaine ? La question sur la fréquence des rapports sexuels dans un couple se pose assez fréquemment. Les couples ont souvent tendance à se comparer les uns les autres et à se demander s’ils sont normaux ou pas. Dans cet article, vous allez découvrir combien de fois, selon une étude scientifique, un couple heureux fait il l’amour.

En amour, il n’existe pas de règles précises, et chaque couple vit sa relation comme il l’entend. Mais il est important de noter que les rapports sexuels ont plus de vertus que le simple désir, passant par le système immunitaire au stress et jusqu’aux compétences cognitives.

Le sexe et les hormones du bonheur

L’amour et les sentiments éprouvés lors d’un rapport sexuel, constituent une combinaison de stimulations électrochimiques quantifiables qui produit des substances bénéfiques pour le moral. Tout comme les endorphines, ces précieuses hormones du bonheur qui sont sécrétées par le corps dès qu’il atteint l’extase. Quand cette hormone est en grande quantité dans le corps, elle entraine un fort sentiment de plénitude et d’amour et systématiquement moins de stress.

Le sexe pour un couple plus fort

Les liens affectifs sont très importants pour l’être humain, ceux développés durant une relation amoureuse apportent de l’équilibre, et surtout de l’intimité qui est nécessaire au bien être de l’individu. Plus ces liens sont forts et procurent du plaisir plus la relation de couple s’intensifie. Par conséquent, le couple arrive à défier toutes les difficultés de la vie qu’elles soient matérielles ou existentielles. Etre à deux rend plus fort !

Chez les séniors, le sexe est bon pour le cerveau

Des psychologues de l’université de Coventry (Wright et Jenks) et d’Oxford (Demeyere) ont élaboré une étude sur les bienfaits de l’activité sexuelle pour le cerveau des séniors. L’étude a couvert une population de 73 volontaires âgés de 61 ans moyenne (50 à 83 ans) et portait sur cinq domaines: l’attention, la mémoire, le langage, la fluence verbale et les capacités visuo-spatiales.

Les résultats ont prouvés que les performances cognitives globales sont systématiquement meilleures pour les hommes et les femmes actifs sexuellement. Une forte corrélation a été observée entre la mémoire et l’activité sexuelle. Les experts affirment que d’autres recherches pourraient se pencher sur la manière dont les éléments biologiques, comme la dopamine et l’ocytocine, pourraient influer sur la relation entre l’activité sexuelle et la fonction cérébrale afin de donner une explication plus complète de leurs résultats.

A propos de l'autheur

Esprit & Santé

Esprit & Santé