Il arrive que la vie nous confronte à des épreuves pénibles dont, par honte ou par pudeur, on n’ose pas parler aux autres. Cette souffrance nous mine et nous ne parvenons pas à nous en défaire. Cela peut être une maladie, la perte d’un être cher, un mal-être profond… Dans tous les cas, cette souffrance muette peut avoir des conséquences profondes sur votre vie quotidienne qui ne font qu’ajouter à votre douleur.

  1. Vous prétendez aller bien, ce qui vous vide de votre énergie

Au travail ou en société, vous devez faire semblant d’aller bien et d’être fort. Impossible de faire en public ce dont vous avez envie : pleurer, hurler et dire ce que vous avez sur le cœur. L’effort que vous fournissez pour vous contenir réclame tant d’énergie que vous êtes vidé.

  1. Vous avez parlé de ce qui vous mine, sans que cela résolve le problème

On dit souvent qu’il suffit de poser des mots sur les problèmes pour qu’ils soient en partie résolus. Or dans votre cas, ça n’a pas marché. Vous en avez parlé à votre famille, à des amis et à un psy… en vain. Malgré leur bienveillance et leur perspicacité, aucune de ces personnes n’a réellement compris ce qui vous mine. C’est sans doute que vous êtes le seul à pouvoir trouver une solution à cette épreuve. Bien sûr, c’est dur de se sentir seul face à un problème qui vous dépasse, mais sa résolution est en vous et en personne d’autre. Les autres peuvent juste vous apporter un peu de réconfort malgré leur volonté de vous aider.

  1. Même au milieu de nombreuses personnes, vous vous sentez seul

Vous avez la sensation d’être décalé avec tout le monde, même les amis chers. Même quand vous discutez avec eux, vous avez l’impression qu’un mur se dresse entre vous qui les empêche de vous comprendre. Résultat : vous préférez écouter que parler ; au moins, vous ne risquez pas d’être incompris.

  1. Vous avez envie d’être seul et, en même temps, qu’on vous aime et qu’on vous cajole

Votre problème vous accapare tellement que vous n’aspirez qu’à être seul, qu’on vous laisse en paix. Mais, paradoxalement, vous avez aussi besoin d’amour et d’amitié, qu’on vous entoure et vous cajole.

  1. On vous trouve caractériel, car vous passez de la bonne humeur à une attitude distante et morose sans crier gare

Il est légitime que vous ayez des sautes d’humeur, selon que vous soyez dans un jour « avec » ou un jour « sans ». Mais comme les autres ignorent ce qui vous arrive, ils ne peuvent pas le comprendre.

  1. Vous avez l’esprit confus et des difficultés à vous concentrer

Quoi que vous fassiez, votre esprit est parasité par votre problème, ce qui vous empêche de réfléchir normalement. Difficile d’avoir la tête à ce que vous faites dans ces conditions.

  1. Vous savez que vous êtes le seul à détenir la solution à ce qui vous mine actuellement

Pour le moment, vous apprenez avec difficulté à vivre avec ce problème. Mais, avec de la patience et du courage, vous parviendrez à le surmonter. La vie est ainsi faite : une série de hauts et de bas. Faites avec et continuez d’avancer, un pas après l’autre.