Votre T-shirt fétiche est auréolé de disgracieuses taches de sueur ? La petite robe beige de votre premier rencard tire sur le jaune ? Brassée après brassée et avec l’usure, le linge perd inéluctablement de son éclat. Mais ça c’était avant que vous n’appliquiez ces quelques astuces pour un linge plus blanc que blanc !

Pour éviter de ressembler à l’épouvantail de service dans une chemise terne ou qui sent le chien mouillé, voici quelques astuces pour entretenir et raviver son linge. 

Le bicarbonate de soude :

Cette poudre blanche à tout faire n’est plus à présenter. En usage ménager, elle fait des merveilles pour traiter les taches de sang, de graisse, d’herbe ou pour prélaver les taches autour du col et des manches, grâce à sa texture poreuse qui neutralise non seulement les taches les plus tenaces mais aussi les odeurs. Pour ce faire, préparez une solution en diluant 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans un litre d’eau. A l’aide d’un vaporisateur, pulvérisez l’eau bicarbonatée sur le linge à prélaver et laissez agir quelques minutes avant de laver. A ne pas toutefois utiliser sur la laine et la soie.

Loading...

Autre moyen de blanchir son linge :

Ajouter des cristaux de soude à chaque lessive pour raviver les couleurs et la blancheur, tout en délogeant les dépôts de calcaire dans la machine.

Le vinaigre blanc :

C’est un grand classique pour blanchir, assainir et adoucir le linge ! Adoptez un geste écolo en l’utilisant à la place des adoucissants achetés dans les commerces. Ceci rendra vos vêtements impeccablement blancs et aussi frais que la rosée du matin.  Aussi, l’association jus de citron et vinaigre donne lieu à un nettoyant des plus efficaces. 

L’aspirine :

Pas étonnant que l’on s’en serve pour donner un coup d’éclat au visage et les cheveux, traiter les cors et les infections cutanées, prolonger la vie d’un bouquet, soigner la gueule de bois et même pour détacher un vêtement. L’aspirine vous fera passer votre mal de tête aussi bien que le mal que vous vous donnerez à blanchir vos habits ternes.

Loading...

Dissolvez quelques cachets d’aspirine dans une grande bassine. Laissez tremper vos vêtements grisonnants dans cette solution toute la nuit, ou bien ajoutez des comprimés d’aspirine dans le bac de lavage avant de lancer une machine. 

D’autres astuces pour entretenir son linge

Premier réflexe à adopter avant de lancer une machine c’est de déchiffrer les codes marqués sur l’étiquette des vêtements et que l’on néglige tant. La petite languette recèle pourtant toutes les consignes en matière de lavage, propres à chaque textile. Ainsi une main plongée dans un bac d’eau, signifiera que le lavage se fera à la main uniquement, un rond dans un carré barré d’une croix interdit tout séchage en machine.

Il est tout aussi évident qu’une chemise blanche finira par devenir grise si vous la lavez constamment avec des dessous noirs. Prenez le soin de trier les vêtements selon le temps de lavage et les couleurs des tissus. Veillez donc à séparer le blanc et autres couleurs claires des couleurs noires et foncées.  

Et le sempiternel dilemme de la lessive ? 

Avez vous déjà eu vent de l’utilité de l’azurant optique, cette substance bleutée ou violette qui entre dans la composition de certaines lessives en poudre et qui a le mérite d’éclaircir les blancs en neutralisant la teinte jaunâtre. L’essayer c’est l’adopter ! 

Le must serait de déposer quelques morceaux de craie bleue dans le bac de rinçage ou d’ajouter un raviveur de blanc pour du linge encore plus éclatant de blancheur.  

Loading...

Et pour faire la part des choses, sachez que l’action nettoyante de la lessive en poudre ou liquide n’est pas la même, dépendamment de la teneur des taches et le degré de souillure de vos textiles. La lessive en poudre en plus d’avoir une forte action blanchissante sur le linge, permet de venir à bout des taches les plus tenaces. La formule liquide quant à elle convient mieux aux vêtements moins sales et évite le dégorgement des colorants.