Messieurs, le pénis est l’une des parties de votre corps que vous préférez le plus, mais ne vous êtes-vous jamais demandé si vous en saviez assez à son sujet ou pas ? Il y a en effet tellement de choses à découvrir sur cet organe et qui sont loin d’être connues de tous ! Tracey Cox, sexologue et spécialiste en relations de couple, est donc la mieux placée pour nous donner les bons tuyaux à ce propos !

Fait N°1

Le tissu entourant le pénis est plus résistant que le tissu entourant le cerveau !

Fait N°2

Les hommes éjaculent à une vitesse comprise entre 40 et 45 Km/h. L’éjaculation dure environ 0.8 seconde et survient en trois à dix poussées. Sachant que chaque éjaculation contient entre la moitié d’une cuillère à café et une cuillère à café entière de sperme.

Loading...

Fait N°3

Un adolescent peut contenir son éjaculation pendant plus d’une heure tandis qu’en moyenne, un homme âgé entre 20 et 40 ans ne peut la contenir que pendant environ 40 minutes au grand maximum. Sachant qu’entre 66 et 70 ans, si vous arrivez à vous contrôler pour plus de 7 minutes, c’est que vous devez être bien chanceux !

Fait N°4

2 hommes sur 1000 seraient capables de se faire une autofellation. Pour y arriver, il faut faire preuve de beaucoup de souplesse en se courbant et en l’avant du corps et la tête vers son pénis. La qualité quant à elle, par contre reste bien discutable. 

Fait N°5

Les testicules disparaissent soudainement pendant les rapports sexuels pour une bonne raison : Ils se mettent à l’écart pour se protéger au cas où ils heurteraient quelque chose dans le feu de l’action. Les clitoris d’ailleurs réagissent eux aussi de la même manière en se repliant sous le capot une fois que les choses deviennent un petit peu trop « tendues » !

Loading...

Fait N°6

Entre 15 ans et 60 ans, un homme éjacule en moyenne entre 34 et 56 litres de semence contenant entre 350 et 500 milliards de spermatozoïdes.

Fait N°7

La taille du pénis d’un homme et la capacité de ce dernier à maintenir plus ou moins longtemps une érection dépendent de toute évidence de la génétique : si le père d’un homme est plutôt bien pourvu et qu’il est capable de durer longtemps au lit, il y a de fortes chances que son fils bénéficie des mêmes avantages !

Fait N°8

Faire l’amour très souvent est nécessaire pour faire en sorte que le pénis reste en bonne santé. Les érections alimentent le pénis en sang riche en oxygène, et ce dernier est ce qui garde le tissu musculaire intérieur du pénis en très bon état. Un manque d’alimentation en oxygène peut mener à une accumulation de collagène, ce qui a pour conséquence d’avoir des effets très négatifs sur l’érection et peut même provoquer la maladie de Lapeyronie, ce qui nous amène au fait suivant.

Fait N°9

Ce qui peut rendre le pénis aussi courbé qu’une banane ? La maladie de Lapeyronie : Un pli ou une courbe au niveau du pénis touchant jusqu’à 4% de la population mondiale, le plus souvent les hommes entre 40 et 60 ans. En attendant que la science en détermine la cause exacte, il paraîtrait que cela soit plutôt héréditaire ou provoqué par un « traumatisme », ce qui peut inclure une masturbation ou des rapports sexuels « excessifs ». Des plaques ou nodules, un tissu endurci en l’occurrence, se forment dans le corps du pénis comme résultat d’une action intensive, le poussant à se courber.

Fait N°10

Loading...

Les fumeurs ont deux fois plus de risques de devenir impuissants. Une raison de plus pour y réfléchir à deux fois avant d’allumer une cigarette !