Musique douce pour dissimuler vos souffles haletants, lumières tamisées pour cacher vos silhouettes, vous êtes en plein ébat avec votre chéri(e), quand soudain vous entendez un grincement de porte. Vous vous retournez pour voir qui est là, mais vous n’apercevez rien dans votre champ visuel. Vous baissez un peu la tête, et là, vous trouvez votre enfant entrain de se frotter les paupières (comme s’il n’en croyait pas ses yeux). C’est la panique ! Une sensation de déjà vu en lisant ces lignes ? Suivez notre article pour savoir comment vous comporter dans une telle situation !

Rien de plus embarrassant que de se faire surprendre par son enfant entrain de faire l’amour. Si vous n’avez pas eu droit à des questions du genre « vous faites quoi ? » ou « pourquoi maman criait ? », la gêne reste tout de même dans l’air !

Comment réagir dans ce genre de situation ? Faut-il en parler avec son enfant ou tourner la page ? On vous dit tout !

Restez cool :

Dès que vous vous rendez compte de la présence de votre enfant, couvrez-vous rapidement, sans paniquer pour autant. Il est très important de rester tranquille parce que l’enfant va automatiquement penser que vous faites quelque chose de mal si vous ne savez pas comment réagir, d’après la psychologue Judy Rosenberg.

Essayez donc de garder votre calme. N’oubliez pas de couvrir vos parties intimes surtout et souriez. Soyez cool !

Attendez leur réaction :

Il y a de très fortes chances que votre enfant ne sache pas ce que vous étiez entrain de faire, surtout s’il a 3 ans. Alors au lieu de paniquer et de balbutier une excuse qui va rendre la situation encore plus gênante, attendez sa réaction. Il se peut qu’il trouve la situation drôle, ou qu’il croit que vous étiez entrain de jouer.
S’il demande ce que vous étirez entrain de faire, ne répondez pas directement et demandez lui plutôt ce qu’il a vu. Adaptez ensuite votre discours à ce qu’il vous répondra.

Inventez quelque chose :

Selon Hal Pickett, psychologue auprès de l’enfant, le sexe peut paraitre agressif pour quelqu’un qui n’en connait rien. Ainsi, quand votre enfant vous surprend en plein ébat, vous pouvez lui dire que vous étiez entre de vous faire des câlins d’adultes ou que vous vous amusiez, sans rentrer dans les détails. Choisissez une activité amusante ; un nouveau sport par exemple ou dites6lui que vous étiez entrain de chatouiller sa mère. Faites preuve d’imagination.

Ceci n’est bien sûr valable que pour les petits enfants, car à partir de 6 ou 7 ans, les enfants commencent à comprendre un peu la sexualité. Il faudra donc changer de discours !

Expliquez pourquoi vous étiez nus :

Là encore, il faudra être créatif. Si votre enfant débarque dans la chambre et aperçoit sa mère en tenue d’Ève et son père en costume d’Adam, il se demandera certainement pourquoi. Il faudra donc lui donner une explication claire, qu’il pourra comprendre selon son âge. En reprenant le fil de l’histoire des chatouillements, vous pouvez tout simplement lui dire qu’après avoir fini de chatouiller sa maman, vous aviez besoin de prendre une douche. Vous pouvez aussi lui dire que vous êtes tout simplement entrain de vous changer.

Attendez qu’ils sortent :

Les pré-adolescents ou adolescents, comprennent très bien ce que vous êtes entrain de faire. Attendez-vous donc  à ce qu’ils quittent la pièce, avant même que vous ayez le temps de vous couvrir, contrairement aux petits qui resteront plantés à leur place et vous regarderont avec de grands yeux ronds.

Soyez sûr que la situation est aussi embarrassante pour eux. Pour un ado, il est pratiquement inenvisageable que ses parents fassent l’amour. Ceci est beaucoup trop gênant à imaginer !

Ceci n’est pour autant pas une raison pour faire comme si de rien n’était. Il est important d’en parler avec son enfant, le jour suivant, en lui offrant une explication simple, sans lui donner une leçon de sexe !

Enfin, le conseil le plus précieux que l’on puisse donner, c’est de prendre ses précautions ! Assurez-vous que la porte de votre chambre à coucher est bien fermée, que votre enfant est au lit, à l’école ou ailleurs. Soyez vigilants, pour éviter ce genre d’incidents. Et si jamais votre enfant (assez grand pour comprendre les règles de vie familiale) entre dans votre chambre, sans frapper à la porte, ce sera une occasion pour lui rappeler les bonnes manières.