Un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une attaque cérébrale est une attaque assez dangereuse voire mortelle. Il apparaît suite à une défaillance de la circulation du sang qui touche une région du cerveau. Cette défaillance prive les zones cérébrales d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions. Il existe des signes précurseurs que notre corps nous envoie un mois avant un accident vasculaire cérébral.

L’AVC est la deuxième cause de mortalité dans le monde où il touche près de 15 millions de personnes aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement. En France, plus de 130 000 accidents vasculaires cérébraux sont enregistrés chaque année, soit un AVC toutes les quatre minutes. D’après l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm), les accidents cérébraux représentent la première cause de handicap acquis de l’adulte.  Il existe deux types d’AVC, l’accident ischémique cérébral, qui est le plus connu et l’accident hémorragique. Cependant, il est possible de s’en protéger, si on fait attention à certains signes que notre corps essaie de nous envoyer.

Qu’est-ce qu’un AVC? Et quels sont ses signes précurseurs ?

Un AVC est causé dans la majeure partie du temps, par le blocage du vaisseau sanguin qui est responsable de transporter l’oxygène et les nutriments vers le cerveau par un caillot. Ce phénomène est appelé AVC ischémique. Il existe un autre type d’AVC, l’accident hémorragique. Celui-là est causé par une hémorragie cérébrale après une rupture d’un vaisseau sanguin. Quand ces cellules nerveuses sont privées d’oxygène et de nutriments, même pour quelques minutes, elles meurent et elles ne sont pas capables de se régénérer. 

Loading...

La formation de plaques de lipides sur la paroi des vaisseaux sanguins, connue sous le nom d’athérosclérose, fait partie des principales causes de l’AVC.

Voici une liste de facteurs causant un AVC :

  • Une pression artérielle très élevée
  • Des maladies cardiaques, notamment les troubles du rythme cardiaque
  • Le tabagisme
  • Le diabète
  • L’obésité
  • Un taux élevé de cholestérol
  • La sédentarité et l’inactivité physique
  • Une forte consommation d’alcool 
  • Le stress

Les symptômes de l’AVC :

Selon les experts, il n’existe pas de signes précis de l’AVC et ils peuvent être différents d’une personne à une autre. Mais nous devrions prêter attention à tout changement qui arrive à notre corps et il est possible d’intervenir dès l’apparition des symptômes suivants :

Loading...

– Paralysie d’un membre ou d’un côté 
– Étourdissements et perte de conscience
– Hallucinations et troubles caractériels
– Baisse brutale de la vision ou perte soudaine de la vue
– Troubles de la sensibilité d’un membre ou d’un côté 
– Troubles du langage, difficulté à parler  
– Problèmes respiratoires
– Troubles de l’équilibre et fatigue 
-Troubles de la compréhension. 

Prévention des mini accidents vasculaires :

Il se peut que le blocage de l’artère cérébrale soit juste temporaire et provisoire et que les symptômes disparaissent dans les 24 heures, sans laisser de séquelles. On appelle ce phénomène accident ischémique transitoire(AIT) ou mini accident vasculaire cérébral. Ses symptômes sont les mêmes que ceux d’un AVC normal et le diagnostic peut être confirmé par un examen IRM.

Un mini AVC est un signal d’alarme, que nous ne devons surtout pas prendre à la légère. Le risque d’une attaque cérébrale est possible et est plus élevé dans les mois qui suivent le mini AVC.  Il est donc important de consulter un médecin au plus tôt.

Les mini AVC peuvent toucher une personne de plus de 65 ans sur 15, mais restent souvent non identifiés si on n’en reconnaît pas les symptômes. Il est donc important de connaître les symptômes des mini AVC, car un traitement préventif peut aider à diminuer le risque des AVC et des crises cardiaques.
 
Les symptômes de l’accident ischémique transitoire sont presque les mêmes que ceux d’un AVC. Parmi ces symptômes, on retrouve une perte de  force et une fatigue, une perte de sensibilité d’un bras ou d’une jambe ou d’un côté du corps. Ils peuvent également être accompagnés d’une difficulté soudaine à trouver ses mots et à les exprimer, de mauvaise coordination, de troubles soudains de l’équilibre et de la marche, de problèmes de vue ainsi que d’une vision double, de vertiges et étourdissements.

Loading...

En général, les symptômes disparaissent très vite, avant maximum 24h, sans aucune séquelle mais s’ils persistent cela peut provoquer une mort cellulaire ce qui signifie un accident vasculaire cérébral. Pour réduire les risques de mini AVC, toute personne doit contrôler sa tension artérielle, son taux de cholestérol et son diabète, et mener une vie saine avec une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.