Beaucoup de gens considèrent que manger du poisson est très sain. En effet c’est le cas. C’est même indispensable pour avoir un régime alimentaire équilibré en raison de sa richesse en nutriments et vitamines. Parmi les variétés de poissons les plus populaires, on retrouve le thon. Mais ce poisson que nous consommons souvent en boîte peut devenir dangereux pour la santé. Explications.

Voici 7 raisons à considérer avant d’ouvrir une boîte de thon :

1. Haute teneur en sodium

Les conserves de thon sont particulièrement populaires auprès des sportifs en raison de leur teneur élevée en protéines, car elle les aide à développer leurs muscles. Mais une seule boîte de thon peut également contenir plus de 600 mg de sodium, ce qui peut augmenter la tension artérielle et entraîner une embolie (obstruction brutale d’une artère ou d’un vaisseau sanguin).

2. Absorption des métaux lourds

Les thons sont des prédateurs, ce qui signifie qu’ils se nourrissent de plus petits poissons et qu’ils finissent par consommer des métaux lourds comme le mercure, qui s’accumulent tout au long de la chaîne alimentaire. Quand les humains mangent du thon, ils ingèrent aussi ces métaux. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), même une petite quantité de mercure peut endommager le système digestif, les reins, la peau et le système immunitaire. Trop de mercure peut augmenter le risque de crises cardiaques jusqu’à 70% et causer des dommages au cerveau qui peuvent se manifester par des problèmes de concentration et d’autres troubles cognitifs. Bien que dans la plupart des cas la concentration de mercure dans le poisson soit suffisamment basse pour ne pas s’inquiéter, il y a toujours des risques surtout quand on en consomme très régulièrement.

3. Élevage massif de thon

La demande de poisson continue de croître partout dans le monde, mais en même temps, les réserves de poissons continuent de baisser. Cette situation a conduit à une augmentation progressive des écloseries de poissons. Dans ces endroits, les thons grandissent dans un environnement surpeuplé, où ils sont engraissés puis vendus. L’élevage contribue à appauvrir les ressources de pêche en raison de la grande quantité nécessaire de poissons pour nourrir les thons, ce qui aggrave la surpêche.

4. Produits chimiques massifs

Actuellement, les océans sont très pollués, pleins de produits toxiques que les poissons consomment passivement. Ces produits chimiques comprennent les biphényles polychlorés (BPC) et les dioxines, deux substances cancérigènes qui se retrouvent dans la couche de gras de nombreux types de poissons.

5. Risque d’intoxication alimentaire

Manger du poisson d’élevage ou en boîte peut être dangereux. Selon le Center for Disease Control and Prevention, 75% des cas d’intoxication alimentaire dans le monde sont causés par la consommation de ces produits de la mer. Cependant, il est important de garder à l’esprit que la fraîcheur et la façon de préparer la nourriture jouent un rôle fondamental dans ces cas.

6. La pêche du thon tue les dauphins

Les thons ne sont pas les seules créatures maritimes piégées dans les filets géants. Les dauphins, les requins et beaucoup d’autres animaux finissent par mourir avec les thons.

7. La pollution des océans

L’industrie de la pêche est responsable d’une grande partie de la pollution des eaux du monde. Les filets, les poulies et de nombreux autres mécanismes typiques des bateaux de pêche sont faits de pièces en plastique et en métal, qui finissent souvent dans l’eau. Ce type de pollution est mortel pour la vie marine, particulièrement pour la sauvagine (les oiseaux aquatiques sauvages), qui confond souvent le plastique et la nourriture, se fait piéger et finit parfois par s’étouffer ainsi.

Comme vous pouvez le constater, la pêche et la consommation de thon ne sont pas aussi inoffensives que vous le pensiez et font même partie d’un problème important.

Alors, quel poisson consommer ?

Si vous voulez continuer à profiter du poisson, il vaut mieux prendre en considération sa méthode de pêche, sa provenance, et la gestion de son élevage. Nous vous proposons ici certaines espèces qu’il est conseillé de consommer, car elles ne connaissent pas de surpêche et leur élevage est bien géré :

– Cabillaud du pacifique, maquereau, merlu blanc, sardine, saumon du pacifique, sole d’Hastings, truite, turbot d’Europe, thon germon de ligne, et dorade grise de ligne.

Cependant, pour les espèces de poissons à éviter, qui sont surpêchées, en voie d’extinction, ou dont l’élevage est nuisible à l’environnement, nous trouvons : 

– Loup de mer, raie, requin, sabre, saumon Atlantique, thon rouge, espadon, cabillaud, flétan d’Atlantique et du Groenland, et dorade rose.