Le cancer du poumon est le quatrième cancer le plus fréquent en France. Selon l’Institut National du Cancer à la fin de 2015, environ 45 222 nouveaux cas de cancer du poumon ont été diagnostiqués, et il y a eu 30 555 décès dus au cancer du poumon. Chez les hommes, l’incidence du cancer du poumon est stable, tandis que la mortalité est en diminution. En revanche, chez les femmes, le taux d’incidence et de mortalité est en forte hausse depuis 1980. D’où l’importance pour les femmes de pouvoir connaitre les signes précurseurs de cette maladie!

Le cancer du poumon peut être extrêmement grave et même mortel, mais connaître les signes et les symptômes est essentiel pour réussir assez tôt à le traiter.

8 Signes précoces du cancer du poumon

1. Une toux persistante

La toux est généralement associée au froid ou une infection respiratoire, ces affections disparaissent habituellement dans une semaine ou deux. Une toux persistante qui ne disparaît pas peut être un signe du cancer du poumon, surtout si la toux continue de s’aggraver.

Loading...

2. Changements dans la toux

Si vous toussez plus souvent et que votre toux semble plus profonde ou qu’elle a un son rauque, il est temps de consulter un médecin. D’autres symptômes de la toux peuvent être associés au cancer du poumon comme les crachats de sang ou plus de mucus que d’habitude.

3. Difficulté respiratoire

Si le cancer du poumon bloque ou rétrécit les voies respiratoires, ou si le liquide d’une tumeur pulmonaire commence à s’accumuler dans la poitrine, vous éprouverez un essoufflement. Si vous avez des difficultés à parcourir de courtes distances ou à effectuer des tâches ménagères normales, prenez rendez-vous avec un professionnel de la santé.

4. Douleur thoracique

Le cancer du poumon peut entraîner des douleurs dans la poitrine, les épaules ou le dos. Que la douleur soit vive et constante ou sourde et intermittente, assurez-vous d’en parler immédiatement à votre médecin. La douleur thoracique peut être révélatrice de nombreux problèmes de santé, y compris le cancer du poumon.

5. Respiration sifflante

Lorsque les voies respiratoires sont bloquées, restreintes ou enflammées, vous remarquerez une respiration bruyante ou un sifflement quand vous respirez. Une respiration sifflante peut aussi être un signe d’asthme ou d’allergies, mais il est préférable d’en informer un professionnel de la santé.

6. Changement au niveau de la voix

Si vous commencez à remarquer un changement dans votre voix, un ton plus profond, ou plus rauque, prenez rendez-vous avec un médecin.
L’enrouement peut être causé par un rhume, mais si ce symptôme est persistant, il peut être lié au cancer du poumon.

Loading...

7. Perte de poids inexpliquée

La plupart d’entre nous prennent et perdent du poids d’une période à une autre, mais une perte de poids inexpliquée et rapide de 5kg ou plus peut être associée à des problèmes de santé, y compris le cancer du poumon. Les cellules cancéreuses peuvent consommer de l’énergie dans le corps et même changer la façon dont le corps utilise la nourriture pour l’énergie. Si vous n’avez rien fait pour perdre du poids mais que vous en avez perdu quand même et beaucoup sans raison apparente, alors il peut y avoir un problème.

8. Douleur osseuse

Le cancer du poumon peut ne pas présenter de nombreux symptômes jusqu’à ce qu’il se propage. Le cancer qui s’est propagé aux os peut produire des douleurs dans le dos ou dans d’autres parties du corps. Cela peut aussi s’aggraver la nuit. Le cancer du poumon est également associé à une douleur à l’épaule, au bras ou au cou. Si vous éprouvez quelque chose plus que des douleurs mineures, il est temps de consulter un médecin.

Quelles sont les causes du cancer du poumon ?

Le tabagisme est la principale cause du cancer du poumon. Selon les statistiques, 92% des décès par cancer des poumons sont dus à une consommation excessive de tabac. Le risque du cancer du poumon dépend de deux paramètres : la durée du tabagisme et la dose journalière. 

Le tabagisme passif est aussi l’un des facteurs augmentant le risque d’un cancer du poumon de 30% qu’en état normal.

Le cannabis contient plus de substances cancérigènes que le tabac, et sa fumée contient une dose de goudron quatre fois plus importante que le tabac.
L’exposition professionnelle à des radiations, à certaines substances chimiques comme le cadmium, le Béryllium…etc, ou à l’amiante, qui est un groupe de minéraux naturels fibreux, peuvent être un facteur augmentant dangereusement le risque d’un cancer du poumon.

Loading...

Le radon, un gaz sans couleur, ni odeur, ni goût, est aussi un facteur cancérigène, il provient de la désintégration naturelle de l’uranium existant dans le sol et la pierre. Il est généralement inoffensif à l’extérieur, car il est dilué dans l’atmosphère. Par contre, il peut s’infiltrer à travers les fondations ou les fissures des bâtiments.