La douleur thoracique chez les hommes est suffocante, tandis que les crises cardiaques chez les femmes sont différentes. En conséquence, la victime ou les personnes qui l’entourent ne peuvent pas les reconnaître et attribuer ces manifestations aux effets secondaires d’autres maladies ou médicaments, pensant qu’elles disparaîtront d’elles-mêmes. Comment reconnaissez-vous les signes d’une crise cardiaque?

Les signes de maladie cardiaque varient d’une personne à l’autre, mais ils peuvent également varier selon le sexe. Chez les hommes, les symptômes sont très évidents, tandis que chez les femmes, les symptômes sont plus subtils. Ils ont tendance à les décrire de différentes manières, ce qui peut conduire à un diagnostic erroné. Par conséquent, il est important d’apprendre à reconnaître les symptômes des crises cardiaques chez les femmes. Ce sont trois:

Transpiration excessive

Transpirer sans calories ni effort physique excessif est parfois le premier signe d’une crise cardiaque. Les femmes ont tendance à confondre ce symptôme avec des bouffées de chaleur ou à l’attribuer aux hormones et aux cycles menstruels.

Une fatigue soudaine

Une crise cardiaque est tordue et consomme toute l’énergie d’une femme, même si elle est au repos, et cela l’épuisera. Si la fatigue survient soudainement et continue de fatiguer, consultez un médecin.

Les douleurs au niveau de l’épaule, bras et mâchoire

En plus des douleurs thoraciques sévères, les femmes peuvent également ressentir des douleurs, qui peuvent irradier vers les épaules, les bras et même la mâchoire.

Autres symptômes de crise cardiaque :

Les autres symptômes énumérés comprennent l’essoufflement, des vomissements, des battements cardiaques rapides et des nausées. Tant de soucis peuvent être confondus avec d’autres problèmes de santé.

Le tabagisme, l’hypertension artérielle, le cholestérol, le surpoids, l’alcoolisme, le manque d’exercice … sont des facteurs potentiels de crise cardiaque.

Comment préserver son cœur pour prévenir les crises cardiaques ?

Namaste au curcuma

Le curcuma a sa place dans votre pharmacie naturelle. Il peut traiter de nombreuses maladies, notamment les maladies inflammatoires, les maladies gastro-intestinales, les infections et les rhumes. Cette épice est également efficace pour maintenir la santé cardiaque. En effet, en raison de la curcumine contenue dans le curcuma, il a un effet anti-inflammatoire au niveau des vaisseaux sanguins, il aide donc à réduire le taux de cholestérol LDL, et son oxydation peut favoriser le développement de l’athérosclérose.

Mollo sur le sucre

Boissons sucrées, gâteaux variés … si vous aimez les sucreries, faites attention! Selon une étude publiée dans la revue Jama Internal Medicine, une consommation excessive de sucre augmente le risque de décès par maladie cardiovasculaire. Il y aura de la douceur de temps en temps, mais consommez le sucre à bon escient.

De plus, le sucre formé par les graisses est également lié à l’obésité et est nocif pour le cœur.

La vitamine C, super bouclier contre le stress oxydatif

Le stress oxydatif est à l’origine de la sénescence cellulaire et de nombreuses pathologies. C’est le résultat de la disproportion entre l’existence de radicaux libres et notre capacité à éliminer ces composés toxiques. En raison de ses propriétés antioxydantes, la vitamine C peut agir comme un bouclier et prévenir les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle et les accidents vasculaires cérébraux. Les aliments les plus riches en vitamine C sont les poivrons, les kiwis, les citrons, les fruits rouges …

Vitamine D et K : le combo gagnant

Une étude menée aux États-Unis a montré que la carence en vitamine D est un facteur de risque majeur de maladie cardiaque, d’hypertension artérielle et de diabète. Selon l’analyse des chercheurs, les personnes carencées en vitamine D sont deux fois plus susceptibles de souffrir d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. Par conséquent, il est fortement recommandé aux personnes souffrant de carence en vitamine D de consommer suffisamment de vitamine D.

La vitamine K est également bonne pour la santé cardiaque. Cela active une protéine (protéine de matrice Gla (MGP)) qui aide à prévenir la calcification artérielle, un problème qui représente un véritable signe de risque cardiovasculaire.

Sus à la cigarette

Le tabagisme peut provoquer une artériosclérose et favoriser sa détérioration, augmentant ainsi le risque de maladie cardiovasculaire.

L’ail, ami du cœur ?

L’ail aurait un effet cardio-protecteur, en agissant sur les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires. En effet, de nombreuses études ont démontré la capacité de cet aliment à réduire les taux de cholestérol, de lutter contre l’hypertension ainsi que de ralentir la progression de l’athérosclérose et prévenir son apparition.

Haro sur les fruits et légumes

Les facteurs alimentaires jouent un rôle essentiel dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Une alimentation saine et riche en fruits et légumes est associée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

Faire du sport

L’exercice est bon pour votre santé, en particulier pour le cœur. La pratique régulière de sports aide les vaisseaux sanguins à dilater les petites artères, ce qui contribue à abaisser la tension artérielle et le taux de cholestérol. Il existe deux effets bénéfiques sur la santé cardiaque.