3. Le tamoxifène (médicament contre le cancer du sein) peut augmenter le cancer de l’endomètre

  • Un autre risque dont il faut tenir compte affecte toutes les femmes qui ont souffert d’un cancer du sein et qui aujourd’hui, prennent du tamoxifène.
  • Ce médicament peut produire une altération au niveau hormonal qui engendrerait alors de possibles changements structurels dans l’utérus.
  • Malgré ce danger, les médecins affirment qu’il suffit de se soumettre régulièrement à un examen gynécologique et de faire attention à tout symptôme comme les saignements vaginaux.

4. Symptômes que vous devez connaître

  • Saigner en dehors des règles ou lorsque nous ne devrions plus saigner car nous sommes ménopausées.
  • Douleur abdominale intense et régulière.
  • Pression et lancements dans la zone du bassin ou dans la partie basse du dos.
  • Douleur intense pendant les relations sexuelles.
  • Douleur au moment d’uriner.

5. La prévention et les check-up périodiques

Puisque le cancer de l’endomètre débute à l’intérieur de l’utérus, surtout lors des phases les plus précoces, il peut ne pas être détecté avec un test de Papanicolau.

Il est donc toujours très important de réaliser une biopsie du tissu de l’endomètre. De même, on peut compléter ces tests par des échographies transvaginales.

Si vous avez des antécédents familiaux de cancers gynécologiques, consultez votre médecin pour faire des tests réguliers et fréquents, et prendre des mesures préventives qui peuvent vous aider.

Il faut aussi savoir que bien que le cancer de l’endomètre présente un taux de guérison assez élevé, la clé se trouve toujours dans la détection précoce de la maladie.

N’hésitez pas à prendre soin de vos habitudes de vie et à établir des check-up périodiques avec votre gynécologue. Cela en vaut la peine.